LE CHOIX DE L’INVESTISSEMENT IMMOBILIER

Le premier réflexe d’un investisseur «débutant» est de rechercher de petits biens immobiliers, type studio, à un prix peu élevé, dans des grandes villes universitaires accueillant des étudiants, des jeunes actifs…

Il faut savoir que le prix au m² est plus cher, que le «turn-over» est régulier. L’offre est très réduite et les biens intéressants vendus rapidement.

Il y a environ un mois sans locataire pendant la période estivale, soit un mois sans loyer. Si le studio est géré par un professionnel, des honoraires et des frais divers seront facturés par le professionnel en charge de la mise en place du locataire.

Cela vous intéresse ?

---
Discutons ensemble de votre projet afin d'accélérer la recherche de vos biens immobilier locatif !

Il faut également considérer le montant des charges de copropriété.

Il est très possible que vous ne ferez pas plusieurs investissements immobiliers consécutifs.

 Acheter plusieurs biens locatifs disséminés dans différentes communes génère une perte de temps et d’argent.

Vous supportez les charges de copropriété, de syndic, assistez aux assemblées annuelles des copropriétaires,  subirez les propriétaires désagréables qui refusent les travaux ou modifications à apporter à l’immeuble.

Pourquoi ne pas acheter un immeuble entier avec plusieurs biens loués ou à louer, voire une grande maison à diviser (colocation) en fonction de votre budget.

Dans certaines villes, les prix sont abordables et le rendement peut aller jusqu’à 12 %.

L’ACHAT D’UN IMMEUBLE EST UNE STRATEGIE FINANCIERE PLUS RENTABLE